Les scénarios de franchissement des voies ferrées

En complément des aménagements autour de la gare, trois scénarios de franchissement des voies ferrées sont soumis à la concertation. Ils proposent de créer un lien ville-ville (permettant de franchir les voies et de passer d’un coté à l’autre de la gare sans titre de transport), d’accéder plus facilement aux gares routières et d’offrir un accès direct aux quais de la gare ferroviaire (après validation d’un titre de transport). Ce nouveau franchissement, prévu dans la cadre du Schéma directeur d’accessibilité (SDA) des Gares d’Île-de-France, aura un intérêt majeur pour la gare ferroviaire puisqu’il permettra sa mise en accessibilité avec la mise en place d’ascenseurs ainsi que la désaturation des accès aux quais.
A noter que dans l’ensemble des scénarios, le tunnel existant d’accès aux quais est maintenu.
Dans le cadre de la concertation, votre avis est sollicité sur ces scénarios.

À la suite de la concertation, des études plus détaillées seront menées afin d’examiner plus précisément la faisabilité et les incidences des scénarios de franchissement des voies ferrées.

Le scénario A, « passerelle »

Ce scénario propose de créer une passerelle à l’est de la gare ferroviaire. D’une largeur d’environ 6 mètres, elle permettrait d’une part aux piétons de traverser librement les voies pour passer d’un coté à l’autre de la gare. Cette même passerelle permettrait d’autre part, par des élargissements dotés de lignes de contrôle automatique des billets, d’accéder aux quais des trains après validation de son titre de transport. Par ailleurs, le souterrain public actuel resterait dans sa configuration actuelle, ouvert aux piétons et aux cyclistes à pied. Une entrée commune regroupant l’entrée secondaire de la gare actuelle et la future passerelle est envisagée pour l’accès sud à la gare ferroviaire.

Le scénario “A”, passerelle

 

Le scénario B, « souterrain »

Ce scénario propose de créer un nouveau passage souterrain de plain-pied à l’ouest du pôle, le long de l’avenue Thiers et du souterrain urbain actuel. D’une largeur d’environ 7 mètres, il permettrait d’une part aux piétons de traverser librement les voies pour passer d’un coté à l’autre de la gare. Ce nouveau souterrain permettrait d’autre part d’accéder aux quais des trains après validation d’un titre de transport. Dans ce scénario, le souterrain public existant serait dédié aux cycles afin de fluidifier les circulations et de permettre une liaison nord – sud continue pour les vélo, inexistante à ce jour.

Le scénario “B”, souterrain

 

Le scénario C, « mixte »

Ce scénario propose, à l’ouest, la création d’un souterrain d’une largeur environ équivalente au souterrain actuel d’accès aux quais (environ 4 mètres), fonctionnant de manière identique à savoir accessible uniquement après validation d’un titre de transport. À l’est, est proposée l’installation d’une passerelle d’une largeur d’environ 5 mètres permettant aux piétons de franchir librement les voies, mais ne donnant pas accès aux quais. Le souterrain public existant serait conservé et resterait dans sa configuration actuelle, ouvert aux piétons et aux cyclistes à pied.

Le scénario “C”, mixte

 

La comparaison des trois scénarios

Une première analyse des scenarios a été effectuée sur la base de plusieurs thématiques :

  • Fonctionnalités en matière de transport et de correspondances,
  • Intégration urbaine ;
  • Travaux et faisabilité ;
  • Coût.

Retour haut de page
Aménagement du Pôle Melun

Aménagement du Pôle Melun

Personnaliser les cookies

Nous avons recours à l'utilisation de traceurs statistiques afin de suivre et d’améliorer la qualité du site. Conformément à la règlementation en vigueur, ces données récoltées sont anonymisées. Vous pouvez accepter l'utilisation de ces traceurs en cochant les cases correspondantes ou les bloquer en les décochant.